Du mercredi 30 octobre au dimanche 3 novembre avait lieu la neuvième Coupe de France de Monocycle. Le club de Cirque en Retz (Saint-Brévin) accueillait les 317 compétiteurs inscrits pour cette CFM. Un cadre extraordinaire, un comité d'organisation particulièrement soigneux, bref, une Coupe de France très réussie !

En arrivant sur le site mercredi, une chose frappe d'abord. Pour la première fois lors d'une CFM, il y a un vaste village d'accueil. Nourriture, stands de matériel, exposition sur le monocycle et le club local, le tout en musique. On se sent accueillis, bienvenus. Les compétitions démarrent sur les chapeaux de roue, avec le hockey et ses 14 équipes inscrites, puis se prolongent avec le freestyle.

L'année dernière, cette épreuve avait montré les grandes lacunes des clubs Français dans cette discipline. Si on ne peut pas dire que ce soit beaucoup corrigé, on sent que les clubs pratiquants ont tout de même redressé la barre, et nous avons assisté à plusieurs numéros de qualité, tant artistiquement que techniquement. Il ne faut cependant pas se voiler la face, cette discipline reste clairement le parent pauvre du monocycle en France. Nous assistons donc à la victoire de Pierre-Yves Billette, devant Thomas Vey et Lucie Carbonne (les juniors et les filles ont été regroupés avec les séniors car trop peu nombreux). En paire, Nicolas et Amandine ont confirmé leur statut de favori, avec une routine portée, devant Adrien Delecroix et Bedia Sieradrki, auteurs d'une routine amusante et étonnante. Adrien Caire et Damaris Dollfus complètent le podium, avec un jeu très riche basé sur des costumes complexes et parfaitement exploités pour apporter la technique.

Le jeudi matin s'ouvre avec le 10km en bord de mer. La parcours est superbe, et le temps correct. Les concurrents s'élancent, et les premiers ne prennent visiblement pas le temps d'admirer le paysage. En 24″ standard, Jérémy Caire termine à la première place, devant Aymeric Georget et Baptiste Albert. Chez les filles, Raphaëlle Traynard s'impose devant Amandine Potier et Marie Boros. En illimité, Martin Charrier assume son statut de grand favori et écrase la concurrence, 1min40 devant Thomas Pajon, et 2 minutes devant Franck Hallay.

En parallèle des qualifications de basket, se déroulent ce jeudi après-midi les épreuves de flat. Adrien Delecroix s'impose en patron, devant François Lizé (aka Bobousse) et Mario Bel.

Ce même soir, nous assistons aux phases finales du tournoi de hockey, dans une ambiance survoltée. Les Anim'à fond, nouveaux dans la discipline et qui ont développé un joli jeu dans ce tournoi échouent en demi finale. Ils rencontrent le Woom en petite finale, qui sera remportée par les Lyonnais. En finale, s'affrontent les vétérans Unistyle et Cycl'hop. Et ce sont les Niçois qui sortiront vainqueur. La discipline explose, elle suit les traces du basket au point de vue du développement. On ne peut que lui souhaiter le meilleur pour la saison qui vient, et pour l'avenir !

Voilà le vendredi, et pour la fête des morts, le temps a décidé de nous faire déprimer. Gris, pluvieux, les épreuves d'athlétisme sur piste sont reportées. Seul ce qui peut être déplacé à l'intérieur sera assuré ce jour là. Le trial est lui aussi déplacé à l'intérieur, ce qui nous force à densifier les zones, et à réduire leur nombre. Ça reste une belle compétition, qui voit s'imposer le Suisse Pierre Sturny, devant le podium de cette CFM : Paul Sergent, Eddie Ducol et Adrien Delecroix. Podium répété en inversant les deux premiers pour le saut en longueur. Eddie s'impose en passant 3m30, une belle performance. En hauteur, Eddie s'impose encore, devant Adrien et Paul… J'ai déjà vu ça quelque part !

Le soir, repas festif. C'est très réussi, nous nous gavons de galettes et crêpes bretonnes, dans une bonne ambiance. L'occasion de présenter la CFM 2014, qui aura lieu à Brumath, en banlieue Strasbourgeoise. Bref.

Le samedi est ouvert par le cross, un sprint tout terrain que les premiers terminent en quelques minutes. Martin Charrier s'impose devant Franck Hallay et Thomas Pajon.

Voici alors l'épreuve peut-être la plus attendue de cette CFM : le FOUR (Freestyle Obstacle Unicycle Race). Une sorte de border cross, où le nombre d'obstacles franchis compte d'abord, puis le temps total. Une épreuve inédite, extrêmement spectaculaire, réservée aux monocyclistes les plus téméraires et les plus habiles. Paul Sergent et Nicolas Potier passent sept obstacles sur huit, alors que Adrien Caire et Martin Charrier en passent six. Ces quatre monocyclistes ont été très spectaculaires sur le terrain, et l'épreuve valait le coup d'oeil. Une deuxième version avec des figures sur les obstacles a eu lieu, mais je n'ai malheureusement pas pu y assister.

Phases finales de basket ! Les AOC carrés, locaux, sont fortement soutenus par le public, et l'ambiance est chaude. Leur demi-finale contre les AOC ronds se joue en prolongation, d'un tout petit point. Raté pour les locaux, se sont les ronds qui iront défendre leur chance contre les terribles Woom, vainqueurs des Cycl'one. Ces derniers remporteront sereinement la petite finale contre des carrés forcément entamés par l'organisation de la CFM. Certes le sixième homme les a bien soutenus, mais la fatigue les a rattrapés. D'autant que les Cycl'one ont proposé un jeu solide et difficile à contrer. En finales, les Woom à neuf assurent le titre. Un peu de nervosité en début de match ne les empêchera pas de creuser tranquillement l'écart. Ils restent les patrons sur le terrain, sans contestation. Ils empochent donc un nouveau titre de champion de France.

Je reviendrai plus tard sur l'AG de la CNM grâce au compte-rendu que nous produira gentiment Nicolas. Cette AG a été riche en communication, échanges. Elle fera donc l'objet d'un article à part.

Le dimanche matin, le marathon est annulé : le vent trop fort, la pluie qui a détrempé le terrain sont autant de raisons qui pousseront à cette décision. Le street clos le programme des épreuves de cette Coupe de France. De très belles zones, pour un street spectaculaire. Eddie Ducol s'impose logiquement, devant Adrien Delecroix et Mario Bel.

C'est en tout cas une CFM des plus réussie. Probablement la plus ambitieuse sur bien des points. Une équipe d'organisation présente et efficace, une convivialité forte, un cadre fort sympathique. Bef, beaucoup de plaisir.

Un grand, un énorme MERCI aux organisateurs qui peuvent être fiers de leur réalisation. Félicitations à eux. Et à l'année prochaine à Brumath !

Toutes les photos sont de Romain Gadiolet, assisté parfois de Flore.

Quelques médias sont venus faire un petit tour à cette CFM. TéléNantes (7ème minute). France 3 Régional (14min 56). Vous pouvez également lire le compte-rendu made in Belgique de cette CFM.

LES RÉSULTATS (mis à jour au fur et à mesure)

Réagir sur le forum.

Gingo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.