Pour la plupart d’entre vous, le monocycle évoque les numéros de clown. Il est vrai qu’un cirque sans monocycle, c’est rare !

Cependant, le monocycle est bien plus que ça. C’est aussi :

  • Un sport doté de nombreuses disciplines
  • Un moyen de transport peu encombrant et maniable
  • Un challenge personnel et un exercice gratifiant
  • Une communauté active et dynamique dans de nombreux pays

Présentation du monocycle :

D’où vient le monocycle ?

Le monocycle est dérivé du fameux Grand-bi, cette vieille bicyclette avec une roue avant démesurée et une roue arrière minuscule. Il suffisait d’enlever la roue arrière pour obtenir un monocycle qui devenait alors plus un exercice d’équilibre qu’un moyen de transport.

photo de grand-bi prise en 1884
Un grand-bi en 1884.

Bien qu’utilisé dans les cirques et spectacles de rue depuis longtemps, ça n’est qu’à la fin des années 80 que le monocycle connaît un tournant en trouvant des adeptes de pratiques moins conventionnelles comme le monocycle tout-terrain.

La popularité du monocycle s’accroît considérablement au début des années 2000 où de nombreuses disciplines ont le vent en poupe : muni, trial et street notamment.

Depuis les années 2010, le monocycle a acquis une certaine maturité. Les fabriquants produisent du matériel varié, de qualité et adaptés à tous types de pratiques. De nombreux clubs existent et des conventions et compétitions ont lieu dans le monde entier.

De quoi est constitué un monocycle ?

Un monocycle est mécaniquement très simple. Plus simple qu’un vélo.

Il est constitué d’une roue, de pédales fixées directement sur la roue, d’un cadre et d’une selle. C’est tout !

Composants d'un monocycle

Qui peut faire du monocycle ?

Tout le monde peut faire du monocycle ! Il n’est même pas nécessaire de savoir faire du vélo.

Il en existe de petites tailles adaptées aux très jeunes enfants. Les tailles plus grandes sont communes aux enfants plus âgés et aux adultes.

Pourquoi faire du monocycle ?

L’aspect le plus évident du monocycle est la maîtrise de l’équilibre. Réussir à grimper dessus et rouler avec peut constituer un objectif en soi.

Mais contrairement aux apparences, apprendre à rouler avec un monocycle n’est pas si difficile que ça et la plupart des gens réussissent à rouler plusieurs mètres en seulement quelques heures. Il serait dommage de s’arrêter au simple fait de savoir rouler 10 mètres sans tomber !

En général, c’est lorsque l’on a franchi cette étape qu’on va s’orienter vers des pratiques plus spécialisées qui nous attirent (et souvent acheter son second monocycle !).

Que faire avec un monocycle ?

De nombreuses pratiques ont leurs adeptes.

Tout d’abord, le monocycle peut constituer un moyen de transport fiable, amusant et peu encombrant.
Ensuite, il existe de nombreuses disciplines sportives très variées. En voici les principales :

Le Muni, abréviation de « Mountain Unicycle » est le nom donné au monocycle tout-terrain (descente de montagne, sentiers de forêts, circuits de VTT…).

Le Street et le Flat, pratiques urbaines où l’on effectue des figures en tirant parti de l’architecture de la ville (trottoirs, escaliers, bancs, skate-parks…).

Le Trial, similaire au street mais utilisant des obstacles naturels en extérieur (souches, rochers…) ou artificiels (palettes, pneus…).

Le Freestyle, pratique héritière du monocycle de spectacle. On y exécute des figures acrobatiques chorégraphiées, seul ou en groupe.

La Distance, où l’on roule des dizaines ou des centaines de kilomètres, en général sur route.

Les sports collectifs: il en existe plusieurs, les plus répandus étant le basket et le hockey. Ils se jouent comme les sports sur lequel ils sont basés, à ceci près que les joueurs ne s’y déplacent qu’en monocycle.

Les différents modèles de monocycle

À chaque pratique son matériel. Un monocycle de tout-terrain est très différent d’un monocycle de longue-distance, lui-même très différent d’un monocycle de freestyle !

  • Les monocycles destinés aux figures sautées et au tout-terrain sont robustes, avec de larges pneus pour absorber les chocs.
  • Les monocycle de longue distance ont des roues plus fines et de grand diamètre (29 ou 36 pouces).
  • Les monocycles destinés aux figures au sol (freestyle) ou aux sports collectifs sont en général légers, avec des roues de faible diamètre et des pneus non marquants (pour ne pas laisser de traces au sol dans les gymnases !).

Quel modèle choisir pour son premier monocycle ?

N’importe quel monocycle d’initiation est suffisant pour un apprentissage. Ce type de monocycle est peu cher et possède souvent une roue de 20 pouce. De nombreux modèles sont disponibles neuf à des prix entre 70 et 100€. On trouve également de nombreux modèles d’occasion moins chers qui rempliront parfaitement leur rôle de monocycle de débutant.
Cependant, même des modèles plus spécialisés, souvent plus chers, peuvent être de bons choix pour débuter dès lors qu’ils possèdent une roue de 20 ou 24 pouces.
Si vous vous êtes très sûr de vous et que vous comptez vous investir dans une discipline en particulier, vous pouvez directement acheter un monocycle spécialisé de cette discipline pour ne pas avoir à racheter un monocycle lorsque vous voudrez passer aux choses sérieuses.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à venir demander des conseils d’achat sur le forum !

Si vous n’êtes pas sûr de vouloir vous lancez dans l’aventure, vous pouvez contacter un club de monocyclistes. Les adhérents vous permettront sans doute d’essayer un monocycle sans avoir à en acheter un.

J’aimerais trouver d’autres monocyclistes avec qui rouler. Comment faire ?

Tout le monde aime pratiquer le monocycle à plusieurs et nombreux sont ceux qui se feront un plaisir d’aider un débutant !
Vous pouvez commencer par regarder la carte des clubs en France et également demander sur le forum s’il y a des monocyclistes près de chez vous.
N’hésitez pas non plus à contacter les clubs de cirques qui comptent souvent des adeptes du monocycle.

Enfin, vous pouvez consulter l’agenda des évènements (conventions, compétitions…) à venir.

Pour finir, une belle image :

Cary Gray, lors de son long périple à travers l'amérique du nord.
Cary Gray, lors de son long périple de plusieurs milliers de kilomètres à monocycle à travers l’amérique du nord.