Le week-end prochain aura lieu la convention organisée par les Pas le Bon Pied : Dijon sur la Roue. C'est une convention généraliste : trial, flat, basket, tout-terrain et bourrine-ball. Mais ce qu'on retient surtout dans cette convention, c'est l'ambiance, aidée par une organisation au top.

Le trial d'abord : aidés par un partenariat avec le magasin IKEA local, les Pas le Bon Pied proposent une compétition de trial top niveau, généralement au moins au niveau de celle de la Coupe de France, si ce n'est au dessus. Dans cette discipline, peu de compétitions sont proposées chaque année, et Dijon sur La roue est donc un incontournable pour les trialistes qui souhaitent se tester au printemps. Ou pour ceux qui veulent simplement s'amuser avec les dizaines de palettes utilisées pour monter les zones (voir image de préparation made in Babs).

Zones de trial de Dijon Sur la Roue le week-end prochain.

Bourrine-ball… c'est le nom de cette étrange discipline tout droit sortie de l'esprit torturé du grand Babs. Un mélange de foot et de jeu de rôle parodique, le tout en monocycle, avec des gages qui pimentent fortement les parties. Délires et débilitées obligatoires !

Dijon sur La Roue, c'est aussi un tournoi de basket monocycle, qui réunit chaque année une dizaine d'équipes parmi les meilleures de France. Un tournoi dans une journée, intense, l'occasion de tester des compositions d'équipes, des tactiques et des techniques pour les équipes qui ne peuvent pas le faire sur les tournois de la ligue.

Le soir, place au flat. L'année dernière, celui-ci avait été commenté par un duo pimpant : Benouz et Bourru. Inutile de dire que l'humour était au rendez-vous, et ce dans la finesse ! Là aussi les meilleurs sont au rendez-vous, puisque comme pour le trial, les compétitions françaises de flat sont relativement rares. Et les compétitions qui se passent dans une telle ambiance sont encore plus rares !

Enfin, la convention se termine par un tout-terrain. Généralement, à la CFM, le tout-terrain est fatigant, un peu long, un peu technique, avec quelques montées et quelques descentes. Le tout-terrain à Dijon sur la Roue pourrait par comparaison être qualifié de court, très court. Et encore heureux, vu qu'il s'agit généralement de bons gros morceaux de descente hardcore. D'endroits où l'on n'oserait pas passer à pied. De beaux obstacles et de beaux défis, à passer bien protégés ! Heureusement, pour ceux d'entre vous qui seraient moins chevronnés, l'équipe propose en général un second parcours plus abordable.

Mais en dehors des compétitions, Dijon sur la Roue, c'est une ambiance festive prononcée, un plaisir général de l'événement et du regroupement. Retrouver les têtes monocyclistes connues ou inconnues, partager des bons moment, que ce soit dans la compétition et l'émulation, ou dans l'apéro et le chant autour d'un orgue de barbarie. Ajoutez à cela la très jolie situation de la zone de camping, boisée, équipée d'un barbecue et située juste à côté du gymnase, et vous comprendrez que Dijon sur la Roue doit devenir une incontournable de votre calendrier.

Bon courage à toute l'équipe pour la dernière ligne droite !

Gingo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.