Une journée bien remplie aujourd'hui à l'Unicon, avec deux épreuves majeures : le 10 kilomètres, et les finales de trial. Et aussi le statique (objectif : rester sur une petite planche le plus longtemps possible, en s'équilibrant simplement avec le corps) et le gliding, où le monocycle est simplement contrôlé par une pression du pied, et ce en descente.

Le 10km d'abord : deux catégories : standard, où la taille de roue est limitée à 24 pouces, et illimité. En standard, c'est une épreuve d'endurance et de technique. Adrien Caire a tiré son épingle du jeu, et réussi à obtenir la troisième place ! Joli, d'autant qu'il était plus attendu dans l'épreuve de l'après-midi : le gliding.

En illimité, la bataille pour la première place est épique. Martin Charrier mène toute la course, trainant dans son sillage un Scott Wilton qui ne relaiera jamais. Au sprint, celui-ci prendra finalement le meilleur sur Martin, établissant ainsi un nouveau record du monde en 18 minutes et 52 secondes.


Martin Charrier et Scott Wilton lors du 10km

Au gliding, malheureusement pour Adrien, la pente est un peu trop faible, et ça se joue à la technique. Ceux qui ont la maitrise la plus fine seront les meilleurs, ce qui permet aux freestyleurs de prendre l'avantage.


L'épreuve du gliding.

Malgré tout cela, la performance du jour est à chercher du côté du statique. Un OVNI. Une extraterrestre, hors des limites humaines. L'allemande Ana Schrödinger a atomisé le record du monde. 10 minutes ? Non. 20 alors ? Non… Pas 40 ? Oh non ! Une heure, cinq minutes et treize secondes. Oui. une heure, cinq minutes et treize secondes. Pile. A s'équilibrer sur une planche de 10cm par 25. Pour donner une idée, Mark Fabian vainqueur chez les hommes a tenu 7 minutes…


L'épreuve du statique.

Enfin, ont eu lieu les finales du trial. Sur l'esplanade Olympique et devant un public nombreux, la quinzaine de riders qualifiés ont évolué sur 10 zones. Sans surprise, Maxwell Schulze a écrasé la concurrence. Derrière, Jonas Jorgenssen (Danemark, 2ème) et Mark Fabian (Hongrie, 3ème) ont eu besoin d'une zone de départage pour établir leur différence. Les zones étaient une fois de plus splendide, et ça n'a pas été une partie de plaisir, sous le lourd soleil de Montréal.


Mark Fabian lors de l'épreuve qui a servi à départager les compétiteurs pour la deuxème place.

Demain, place (entre autres) aux épreuves d'artistique individuel.

Réagir sur le forum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.