Le weekend dernier se déroulait à Saint-Drézéry la première édition du flatland contest, une convention familiale et festive organisée par Unistyle. La convention nous est racontée par Maxtafari.


Photo Thomas English.

« Je n'ai pas eu les moyens de bouger au Canada cet été, du coup, je me suis rabattu sur deux petites conventions :tout d’abord le Einrad camp, chez Axel Kästle. Puis, le flatland contest, organisé par le club UNISTYLE à Saint-Drézéry.

Ces deux conv’ ont pour point commun de ne pas payer de mine au niveau du budget, comparé aux gros événements où je suis habitué à aller, et du coup d'offrir un côté convention plus poussé. C’est exactement ce que j’ai retrouvé à St Drézéry.

Arrivé le mardi soir, j’ai pu apprécier la bonne cuisine de notre maman… enfin…Valérie Delecroix. Ces moments sonnent pour moi comme de belles retrouvailles, et tout ça au cœur de cette usine à champions qu’est Unistyle.


Photo Thomas English.
 

Toute cette semaine se profilera sous le même jour, dans cet esprit qui m’a conquis il y a des années, et ce côté familial. Les repas sont bien gérés, on a largement de quoi se rassasier, l’équipe barbec' gère à mort ! Le spot est super cool, petite piscine, zone de trial, mini zone de street (avec un rail !). Pour le contest, on descend tous au village, certains en voiture, d’autres à mono…


Le podium du flat. Photo Thomas English.
 

On se régale pendant la compétition, il y a un bon niveau, les p’tits jeunes envoient du pâté ! Côté résultats, pour le flat c’est Mario Bel qui survole la compétition, suivi de Luc Huguenin et Kevin Gaudillère. En flat duo on retrouve à la première place, la team monoster-one ; gagnante de Adrien² en finale. Et pour conclure, le beer-pong est remporté par Christophe et Quentin Duguat !


Le podium du flat duo. Photo de Thomas English.
 

Le duo est une discipline qui deviendra vraiment intéressante avec le temps. On a vraiment pu voir de belles choses, aussi bien niveau tricks synchronisés, que tricks réellement en duo.

Comme toujours, le temps passe trop vite, il est déjà temps de se dirent au revoir.

Un grand merci à la famille Delecroix, ainsi qu’à tous leurs ami(e)s, qui ont permis cette superbe convention. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.