Les Unicon, championnats du monde de monocycle arrivent, puisqu'ils auront lieu du 30 juillet au 10 août à Montréal. Nous sommes allé poser quelques questions à des personnalités de la scène monocycliste française pour savoir comment ils appréhendent ces championnats du monde.

ADRIEN CAIRE

Qu'attends-tu avec le plus d'impatience à l'Unicon ?

Au niveau des compétitions, c'est le basket qui me motive le plus cette année ; rencontrer ces équipes auxquelles on ne se mesure pas souvent et voir comment va se débrouiller notre toute jeune équipe face à ces monstres du mono-basket.

As-tu des objectifs personnels lors de cet Unicon ?

Un de mes objectif est de ramener un maximum de médailles sur les cinq compétitions auxquelles je suis inscrit, surtout en gilding, en downhill et en basket. En dehors du coté valorisant des médailles je me réjouis de faire évoluer notre équipe de basket. Je me réjouis aussi d’affronter les meilleurs riders en tout-terrain… mais je ne peux pas m’avancer sur un pronostique.


Adrien Caire pendant le cross country de l'Unicon 16. Photo Evaprints.it

 

FRANÇOIS LIZÉ aka BOBOUSSE

Qu'attends tu avec le plus d'impatience a l'unicon ?

Revoir des potes que je croise depuis des années, refaire du mono au taquet ce que je n'ai pas pu faire ces derniers temps !

As-tu des objectifs personnels lors de cet Unicon ?

J'aimerais bien accrocher un podium en basket avec l'AOC, du coté du flat, j'y vais pour le plaisir comme toujours, la compète en flat n'a jamais été mon point fort !

Le nom d´un jeune qui va surprendre ?

Je dirais Mario Bel ! 

Attention, pronostic time ! Le podium du flat ?

Il y a deux ans, j'aurais fait un pronostic, mais là maintenant c'est plus du tout la même chose, il y a tellement de bons riders partout que je pense qu'on pourrait avoir des surprises ! 😉

Le podium du street ?

Le podium du street c'est déjà un peu plus facile pour pronostiquer, il y a moins de rider en street (malheureusement). Pour un podium je dirais 1- Chris Huriwai, 2- Raphaël Pöham 3- Max Schulze


Bobousse défend lors de l'Unicon 16. Photo evaprints.it

 

 

MARTIN CHARRIER

Qu´attends tu avec le plus d´impatience a l´unicon ?

TOUT ! La cérémonie d’ouverture autant que le départ du marathon et visiter Montréal à mono. Et surtout retrouver cette ambiance spéciale UNICON, découvrir les nouvelles figures des flateux, les nouvelles inventions des rouleurs, les costumes des freestylers, l’habileté des basketteurs… 10 jours de spectacle quoi !

As-tu des objectifs personnels lors de cet Unicon ?

J’aimerais faire quelques podiums bien sûr, au moins un… J’ai la chance d’avoir remporté le cross-country et la montée chronométrée lors des deux derniers Unicons. Réussir ces deux épreuves cette année serait vraiment satisfaisant mais ce n’est pas gagné car je vis depuis octobre dans un pays tout plat avec très peu de chemins.

En distance je n’ai pas pu m’entrainer autant que je souhaitais non plus. Mais cette année le matériel ne devrait pas casser, Romain du Cri du Kangourou m’a bien aidé de ce côté-là. Mon objectif est de ne pas trop mal me classer sur le 10km et le marathon, une médaille serait vraiment satisfaisante.

Le nom d´un jeune qui va surprendre ?

Ce serait vraiment génial si Eddie Ducol réussissait enfin à battre le record du monde en saut en hauteur, et pourquoi pas à bien se classer en street et trial. Il a commencé le mono dans la junior association Mono-Valence que mon père et moi avions créé en 2006, il mesurait environ quatre têtes de moins !

Thomas Pajon s’est beaucoup entrainé en cross deux roues cette année avant de reprendre durement le mono il y a quelques semaines. J’espère qu’il aura eu le temps de retrouver une bonne technique car c’est ce qui pourrait le pénaliser lors de cet Unicon. La caisse par contre, il l’a !

Il y a d’autres français comme Zoé Hebinger, Marin Michau (et j’en oublie !) que je croise aux Coupe de France de Monocycle toujours plus à l’aise sur leurs monos et à qui je souhaite bonne chance pour d’éventuelles médailles !

Le cyclocross, une épreuve pour toi ?

L’annonce tardive de cette épreuve m’a fait bondir, et presque oublier le regret qu’il n’y ait pas de 100km à cet Unicon. Comme beaucoup de monocyclistes je trouve le principe vraiment génial : en cross et minimum 29 pouces, faire le plus de tours en une durée déterminée avec possibilité de courir en poussant son mono dans les montées. Enfin une épreuve dans laquelle le cardio va autant jouer que la technique et le rapport poids/puissance… ! Que je finisse devant ou derrière, j’espère que l’épreuve se déroulera bien et  deviendra une épreuve courante aux Unicons. J’espère surtout que le fait d’être tous ensemble sur une même boucle ne sera pas trop gênant pour se doubler.

Attention, pronostic time ! Podium du cross ? Du marathon ?

En cross je ne sais pas vraiment car le profil de course est une première : Il consiste en approximativement 5km de montée (+500m), puis 5km de descente. Le classement final dépendra pas mal de la possibilité ou non de rouler dans la montée. Si oui, les bons grimpeurs pourront espérer prendre de l’avance. Si non, les descendeurs comme Jakub Rulf auront plus chances de victoire.

Sans trop penser me tromper, je mettrais Mark Lavis et Scott Wilton pas loin du podium. Le trialiste Max Schultze a aussi de quoi faire très fort car il a atteint un niveau impressionnant en cross en peu de temps comme en témoignent ses premières vidéos, et j’imagine qu’il a continué à s’entrainer depuis.

Pour le marathon, les deux favoris d’après moi sont Christoph Hartmann et Scott Wilton. Dunn Corbin ne sera pas là mais si Edwald Chuck a pensé à s’inscrire à temps cette année il pourrait assez bien le remplacer, ou être meilleur.

Je suis aussi persuadé que certains canadiens s’entrainent régulièrement sur les parcours de distance et de cross au Mont tremblant. Dès mardi prochain c’est peut-être eux qu’il faudra craindre !


Martin Charrier lors du marathon de l'Unicon 16. Photo evaprint.it

Merci à Adrien, François et Martin pour ces réponses !

Réagir sur le forum.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.