Pendant le printemps 2015, nous avons demandé aux clubs de répondre à quelques questions sur leurs activités. L'occasion de faire le point et de voir un petit peu où ils en sont, où nous en sommes. Nous avons donc collectés une masse d'informations sur ce que font les clubs, les gens qui les composent, les activités, etc. Voici donc un article qui résume tout cela.

Les résultats présentés ici correspondent à un questionnaire en ligne rempli par les responsables de clubs. Treize clubs ont répondu, représentant un total de 392 adhérents, soit environ 2/3 des adhérents à la Commission Nationale Monocycle.

Nous ferons également quelques comparaisons avec un questionnaire papier et en ligne effectué par la FFM en 2006 (voir Girafon Fédéré numéro 5). 109 personnes avaient répondu à ce questionnaire.

Ce premier graphique représente les adhérents des différents clubs qui ont répondu. Beaucoup de variabilité et d'inégalité entre les clubs. Plus les adhérents d'un sont nombreux dans un club, plus la part de féminine est élevée. Globalement, il y a 40% de femmes. A titre de comparaison, il y avait 20% de femmes à la CFM 2006. C'est donc une évolution vers un rééquilibrage, qui est lié à plusieurs facteurs.

1. le développement des gros clubs, bien structuré. Du coup, beaucoup de pratique en salle, qui attire plus la gent féminine.
2. la perte de vitesse des disciplines extrêmes par rapport à 2006, disciplines majoritairement pratiquées par les hommes.

Ce développement structurel des clubs à une autre conséquence : le rajeunissement des monocyclistes ! Nous accueillons de plus en plus de jeunes dans les clubs, et c'est super, car les jeunes, c'est l'avenir de la discipline ! Environ 50% des monocyclistes ont moins de 18 ans.

La plupart des clubs pratiquent un maximum de disciplines, cependant, les plus répandues sont le monobasket (ce n'est pas une surprise), trial et bien sûr initiation (est-ce vraiment une discipline ?). Pour ce qui concerne le trial, c'est moins attendu, et c'est une bonne surprise, les disciplines extrêmes ont donc encore le vent en poupe ! Longue vie aux trialistes.

Ce graphique représente le nombre de clubs pratiquant chaque discipline (sur treize clubs).

Ces disciplines sont pratiquées lors des créneaux de cours donnés par les clubs. Si la majorité de ceux-ci ne proposent que quelques heures de monocycle par semaine, certains clubs ont une offre extrêmement diverses,allant jusqu'à 15h par semaine pour les Cycl'One.

Côté finances, les tarifs d'adhésions sont également très variables, de 10 à 150 euros. 62% des clubs touchent des subventions. C'est un axe à développer : 40% de clubs sans subventions, c'est trop !

Voilà une idée des résultats de ce sondage. Nous essaierons de suivre tout cela régulièrement afin d'avoir une image de l'évolution des clubs. N'hésitez pas à partagez vos idées et vos réflexions sur le sujet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.