(Titre sur une idée originale de Christophe de l'AOC rond)

Ah Louvain ! Depuis quelques mois et l'annonce de leur tournoi en Belgique, nous étions impatients d'aller jouer dans un nouveau lieu, avec de nouvelles personnes, bref, de découvrir un nouvel univers de monobasket. Et croyez-moi, nous n'avons pas été déçus ! 
 
A l'arrivée, à part les sourires des locaux accueillants, nous avons été reçus avec un petit kit du nouvel arrivant en Belgique, digne du plus notoire des politiciens, du plus important des sportifs, ou encore du joueur de monobasket lambda. Mis à part le guide du tournoi avec les horaires des matchs, nous avons reçu une banane (après tout, nous sommes des sportifs), deux bières Belges (peut-être pas si sportif que ça) avec de belles étiquettes aux couleurs de notre sport, des chocolats Belges qui concurrencent tranquillement la production Suisse en la matière, et d'excellents Spéculoos. Cela sans compter la production de gâteaux mise à notre gracieuse disposition toute la journée du samedi. Notre crédibilité de sportif qui soigne son poids de forme n'est donc plus de ce monde.
 
Les participants du tournoi. Photo de Muriel Nowé.
 
Venons en au fait : nous étions là pour du monobasket. De ce côté aussi, nous avons été servis : 2h40 de match samedi, et un minimum d'une heure dimanche. Croyez-moi, c'était parfait ! On en a voulu, on en a mangé. Les immenses gymnases permettaient d'accueillir les monobasketteurs dans un confort inédit sur les tournois de monobasket, à tel point qu'on avait l'impression que peu de joueurs avaient fait le déplacement, tant la taille des deux salles diluait la densité de joueurs. Chaque équipe disposait de son vestiaire individuel, dont elle gérait la clef.
 
Le premier jour, nous avons entamé une phase de championnat, où chacune des onze équipes présentes rencontrait toutes les autres. Quatre terrains en parallèles, cela veut dire huit équipes qui jouent. Quand on ne joue pas, on arbitre, ou on gère la table de marque.
 
Les Woom noirs (Lyon) sont sortis en tête de cette phase de poule, devant les Cycl'one (Scionzier) et les Woom blancs. A la quatrième place, on trouve les AOC ronds (Ouest de la France), suivis de la seule équipe flamande présente sur le tournoi, l'équipe de Leuven. Arrivent ensuite les Roule Ta Bille (Paris), Louvain Rouge, Louvain Vert, Monokenpils (aka Bruxelles…), Anim'à fond (Ingré), et Pas Le Bon Pied (Dijon). Les matchs ont été engagés, mais dans une ambiance sympathique. Si les quatre premiers ont été dominateurs sur la suite du classement, les autres matchs ont tous été accrochés, aucun n'était gagné d'avance, ce qui a donné lieu à de superbes matchs fort agréables à jouer.
 
Pour établir le classement final de la neuvième à la onzième place, les Pas le Bon Pied ont d'abord affronté Anim'à fond, avant que le vainqueur de ce match affronte Bruxelles. Ces matchs ont permis de conserver le classement établi après les phases de poule. Les huit premières équipes s'affrontaient dans des phases finales commençant aux quarts de finales. Les quatre premières équipes ce sont logiquement imposées sans avoir besoin de forcer leur talent. 
 
En demi finale, le Woom blanc affrontait les Cycl'one. Les Lyonnais ont réussi à bien museler le jeu des frères Caire et à s'imposer dans un match pas simple. De leur côté, les Woom noirs se sont dégagés du piège AOC rond, pas forcément au meilleur de sa forme. Il faut dire qu'on est habitué à voir le meilleur de leur part, ce qui n'a pas toujours été le cas sur ce week-end, où ils ont donné l'impression d'être plus en roue libre (clin d’œil aux gars de Forcalquier !) qu'en accélération.
 
Nous avons donc assisté à une finale fratricide opposant les deux équipes Woom. Celle-ci a été assez tendue au niveau du score, mais après quelques accélérations du jeu par les noirs, ceux-ci ont réussi à prendre les devants et à s'imposer, sans pourtant jamais atteindre un écart assez confortable pour que le match soit plié.
 
Photo du podium du tournoi. Photo de Muriel Nowé.
 
Un bien beau tournoi, où la convivialité était au rendez-vous, les achats de bières Belges, le restaurant tous ensemble le samedi soir participant à créer une ambiance chaleureuse. Nous avons été ravis de faire plus ample connaissance avec les équipes Belges. Je suis sûr que les liens que nous établissons actuellement avec nos voisins seront des liens qui resteront et se resserreront. Attendez-vous à une invasion de Belges sur nos tournois, tout comme nous envahissons les leurs !
 
Le tournoi a même fait l'objet d'un reportage dans le JT national de la RTBF.
 
Amis Belges, MERCI !
 
Gingo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.