La pilosité péri-buccale est-elle une mode « so 2015 » ? En quelques mois, deux rencontres monocyclistes en ont fait leur étendard, leur raison de vivre. Voici la stache-mou, version Saint-Brévin !

Après quelques mésententes lors de tournois ces derniers mois, les organisateurs de Saint-Brévin avaient à coeur de remettre au centre des débats le plaisir de jouer, et le fun des rencontres, sur le terrain comme en dehors. Présentation pileuse des équipes qui font le déplacement pour ce tournoi moustachu.

Une seule équipe sera totalement imberbe, il s'agit des juniors du club local : Cirqu'en Retz !

L'AOC rond dispose en moyenne de beaucoup plus de pilosité capillaire que péri-buccale. Ca ne les empêche pas d'être efficace sur le terrain, même s'ils coupent parfois les cheveux en quatre.

L'équipe une de Cirqu'en Retz porte fièrement une jolie moustache bien taillée. Il faut maintenant qu'elle arrive à chatouiller la joue des meilleurs !

Chez les Anim'à fond, Cyril regroupe à lui seul les moustaches de toute l'équipe. Pourtant, sur le terrain, le travail est plus concerté, et fort efficace ces derniers temps. A eux maintenant de répartir équitablement la pilosité ! Leur seconde équipe peut se comparer à une grande moustache avec du gel dessus, mais avec trop peu de poil : on la soigne, on la soigne, et pourtant…

Les monogygotes aiment bien se poiler en dehors du terrain. Ils retrouvent sérieux et motivation pour devenir dangereux lorsqu'ils jouent, la moustache au vent. Leur seconde équipe sera comme une moustache de père noël, mais en noire. Longue, abondante, parfois gênante, mais on s'occupe d'elle depuis longtemps !

Si on devait comparer les équipes monostars (il y en aura deux ce week-end) à une moutache, ce serait une jeune moustache encore timide, mais déjà bien taillée et soignée. Ceci dit, de temps en temps, il y a un coup de rasoir raté, et il faut recommencer.

Chez les Belges de Wheel frites, l'équipe a une moustache propre, efficace, mince et élégante. Elle peut parfois prendre quelques coups de soleil imprévues, mais la moustache reste droite, et donne son caractère au reste du visage. Une moustache dangereuse !

Les Diva blue ont une moustache encore jeune et hésitante. A peine quelques poils qui commencent à pousser : les poils de la première expérience. Mais ils n'ont pas de poil dans la main, ils ont donc dû travailler depuis leur premier tournoi à Rennes en septembre.

Les Roule ta Bille. Ils aiment les moustaches funs, étonnantes, qui ne servent pas à grand chose. Et puis, la moustache, ça ne se situe pas sur le menton normalement.

Et puis, les invités de dernière minute. Leur moustache en impose tellement qu'elle rejoint directement les favoris, sur le côté. Et ils la soignent deux fois par semaine, taillée, lissée, lavée.


Saint-Brévin avec leur nouveau maillot !

J'espère que ces comparaisons pileuses ne vous auront pas laissés avec un goût amer ou un cheveux sur la langue. Côté tournoi, d'abord deux poules, puis des phases finales et matchs de classement.

Je vous le disais en introduction, le fun est à l'honneur. La moustache donc, héroïne du week-end, vous donnera droit à des récompenses. Moustache factice encouragée pour ces demoiselles. Le samedi soir, ceux qui se sont inscrits auront droit à une représentation du spectacle « Prise de cirque ». Enfin, amenez un bandeau, un foulard, quelque chose pour vous bander les yeux, puisque cette représentation sera suivie d'un grand jeu dans le cinéma le Brévinois. Le gummy. A découvrir en exclusivité ce week-end !

Avec treize équipes, Saint-Brévin explose le record du tournoi ! Bravo à eux de renouveler leur formule !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.