Tout d’abord, une petite description des équipes s’impose.
 
Cycl’hop alignait deux équipes, l’équipe presque type de Brixen sans les Caire et Lucas (Yann, Antoine, Baptiste, Aymeric et Gaetan, un champion de France junior de basket 2012) et une autre « junior »  qui a pu bien progresser.
 
On pensait qu’Unistyle arrivait avec deux équipes mais ce fut finalement une seule et même formation histoire de mettre toutes les chances de leur côté. Mené par l’infatigable Adrien Delecroix et leur goal infranchissable, c’est une équipe hargneuse et généreuse mais encore très jeune et qui manque parfois de mental.
 
Le Woom se déplaçait en effectif réduit pour leurs débuts en monohockey. Néanmoins, ce n’est pas du tout une équipe à prendre à la légère car avec Romain, Djifouse, Balthazar et Nicolas, il y avait de la qualité technique de mono.
 
Les locaux nous ont accueilli avec 2 équipes, l’équipe habituelle avec Max, Yvon , Colombine, Thomas et Louna ainsi qu’une équipe junior de petiots. Les champions de France en titre ont une belle pression pour ce tournoi.
 
Dernière équipe en lice, les marseillais de Monopoz emmenés par Paul Sergent, redoutable sauteur, trialiste, mais aussi hockeyeur chevronné en 24 pouces. 
 
Petit tour d’horizon des absents de marque, les 3èmes de la Cfm2012, les Cycl’one.
Les trés bons mais encore jeunes de la Beaumanoir, Dinan. 
Les très jeunes de Franck, les Braïzanbas.
Les Nez rouges d’alsace.
 
Et maintenant le déroulement du tournoi !
Le samedi matin a été l‘occasion de s’échauffer et de sentir la balle avec des petits matchs amicaux.
Les choses sérieuses commencèrent l’après-midi ou toutes les équipes se rencontrèrent mutuellement dans des matchs de 10 minutes. Un classement est mis en place pour déterminer les demis du lendemain.
 
Toutes les photos sont de Romain Gadiolet
 
Les Cycl’hop sortent vainqueurs de tout leur matchs suivis par les locaux qui n’ont perdu que contre ceux-ci. Troisièmes ex aequo, les Unistyle et les Woom ont fait match nul dans leur confrontation directe (3-3) mais les Unistyle terminent 3ème grâce a seulement trois petits buts en plus que leur compatriotes lyonnais. Les Monopoz, vainqueur des deux équipes juniors finissent cinquièmes. Les juniors de Cycl’hop et Roue libre complètent le classement dans cet ordre.
 
 
Tout le monde va se reposer et reprendre des forces dans le gîte de vacances d’Yvon car de belles affiches s’annoncent le lendemain.
 
La durée des matchs change le dimanche, elle passe à deux fois dix minutes et ça va changer pas mal de choses.
Le premier match de la journée entre juniors toure à l’avantage des Cycl’hop (1-0). Première demi-finale, Woom – Cycl’hop, c’était il y a quelques années une très belle affiche pour un match de basket ! Les Woom veulent prendre leur revanche du match d’ouverture perdu 4-1. Ils démarrent donc très fort et grâce à 2 buts de Romain tout en dribbles et touché de balle, ils rentrent au vestiaire en menant de deux buts à rien. Les Cycl’hop qui n’ont perdu qu’un seul match en rencontre officielle, (finale cfm2012) sont dans les cordes et sentent vraiment le match leur échapper. Au basket, ils veulent bien déjà accepter les défaites mais il n’en est pas question quand il s’agit de hockey.
Le jeu reprend et d’entrée après quelques secondes, Baptiste réduit le score tout en malice. Les Cycl’hop se livrent plus et infligent un 4-0 en seconde période. 
 
 
Pas le temps de souffler, la seconde demi se profile entre Roue libre et Unistyle. Les champions de France en titre ne voient pas le jour, 2-0 en première période et la même chose en seconde. Il y a nettement moins de mordant que la veille, peut-être à cause d’une veillée un peu tardive…  
Les marseillais, munis de leurs sublimes perruques remportent le match de la cinquième place face aux Cycl’hop juniors.
 
 
Les finales se profilent. Tous les joueurs cassent la croute et échangent les dernières stratégies à mettre en place.
La petite finale oppose Roue libre aux Woom. Deux belles équipes qui jouent un jeu très collectif. C’est très serré, un partout à la pause. Les Woom se détachent en fin de match grâce à Romain encore une fois et l’emportent 4-2.
Arrive enfin la grande finale, les Cycl’hop ont décidé d’entamer le match très fort pour faire douter leurs adversaires et infligent un sévère 3-1 après 3 minutes de jeu. Satisfaits de leur avance, les vice-champions de France se déconcentrent légèrement et il n’en fallait pas moins aux Unistyle pour revenir au score avant la pause. C’est l’interrogation complète chez les doubles champions de France, ils se demandent bien comment ils se sont pris ces deux buts en moins de trente secondes. Le jeu reprend ses droits et arrive ce qu’on appellera désormais la spéciale Baptiste, c’est-à-dire un but juste après la pause. Puis un second dans la foulée, les montpelliérains sont à terre. Quel coup de massue ils ont pris ! Un but en force d’Adrien en milieu de période leur redonne de l'élan et de l‘espoir. Espoir de courte durée puisque Baptise en remets un encore bien malicieux. Il sera le meilleur buteur des Cycl’hop !
Ce sont donc les Niçois qui remportent le premier tournoi de monohockey de l’hexagone avec une victoire en finale 6-4 face aux Unistyle qui rentrent a Montpellier avec une très belle deuxième place qui les console de leur quatrième place conquise a la coupe de France 2012. 
 
 
Le trophée est remis par un élu de Forcalquier et la journée se termine par du hockey libre en guise de  décrassage, puis une séance de réparation car il y a eu beaucoup de casse de rayons. C’est sûr, ça a moins de chances d’arriver au basket !  
Une note très positive ressort de ce tournoi ou tout le monde a pris du plaisir à jouer. L’arbitrage était un peu léger surtout parce qu’on n’avait pas de sifflets. Honte à nous ! 
Pour du monohockey, on se retrouve dans deux mois (20-21 avril), même lieu, même trophée avec on espère encore plus d’équipes.
 
Yann

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.