Les équipes Belges ont découvert la scène Française lors des championnats du monde en Italie l'été dernier. Ils ont été ravis de la dynamique lancée en France, et s'y sont dès lors associés, puisque l'équipe de Louvain-la-Neuve s'est déplacée à Bron et à Ingré, où elle a été rejointe par l'équipe de Bruxelles. C'est maintenant à leur tour de nous accueillir dans un tournoi qui s'annonce prometteur sur bien des aspects.

D'abord les infrastructures : deux salles pour trois terrains, le temps de jeu va être optimisé pour en profiter un maximum ! En plus, il paraît que les salles seront chauffées (spéciale dédicace à Saint-Brévin)…

L'hébergement se fera juste en face, ce qui est franchement pratique, ajoutez à cela un repas tous ensemble le samedi soir, des petits détours par le magasin de bière local, et vous saurez que les Belges savent accueillir.

Le tournoi se déroulera en deux phases : d'abord un championnat géant où tout le monde se rencontre, suivi de phases finales qui détermineront le vainqueur.

Côté sportif, le tournoi présente l'intérêt de ne pas faire partie de la ligue de monobasket. Pourquoi est-ce un intérêt, me direz-vous ? Parce qu'il va permettre aux équipes Française de faire des tests, que ce soit dans la composition des équipes ou dans les tactiques mises en place. Mon petit doigt me dit par exemple que les Woom, présents avec deux équipes pourraient mélanger les compositions habituelles des équipes une et deux.

Les forces en présence : deux équipes Woom seront donc là, et toujours prétendantes à la victoire, elles pourront peut-être même selon la répartition des joueurs tenter de squatter l'intégralité du top deux.

Les Cycl'One seront là avec une grosse équipe, clairement candidate au podium. Préparez vos accélérations pour contrer la vivacité des frangins Caire !

Les AOCs ronds vont développer leur rapide jeu de passe et tenter de s'imposer en mode pink style (prononcez « staïle ») ! Et ils le peuvent malgré le manque d'entrainements communs, grâce aux belles individualités qui la compose. Une équipe à podium sans aucun doute !

Anim'à Fond vient avec une équipe jeune et relativement peu expérimentée. Quelques jeunes joueurs prometteurs devraient lui permettre de tirer son épingle du jeu, surtout si les cadres assurent l'essentiel.

Les Pas le Bon Pied étaient franchement mauvais en début de saison. A Ingré, pourtant, ils jouaient déjà très bien. S'ils ont continué leur progression sur le même rythme, nul doute qu'ils seront à craindre ! Une équipe qui bénéficie de la taille absolument interminable du charismatique Babs.

Les Roule Ta Bille ont bien progressé également depuis la saison dernière. Cependant, ils sont capables du pire comme du meilleur. Espérons voir le meilleur ! Ils reçoivent ce coup-ci le renfort d'un Monogygote.

Reste les équipes Belges. Louvain (rouge) – le premier qui comprend cette blague et vient me l'expliquer pendant le tournoi a gagné un bisou- c'est du solide. Une équipe adroite au shoot, avec un bon jeu de passe, une équipe pas simple à gérer et qui n'hésite pas à bousculer la hiérarchie.

Louvain contre Monogygote pendant le tournoi d'Ingré – Photo Romain Gadiolet

Bruxelles leur emboîte facilement le pas. Ils développent un jeu rapide, où chaque instant d'inattention se paie cash. En plus, ils ont trouvé un super nom pour leur équipe : les Monokenpils ! Il fallait y penser…

Enfin, les CircoCib de Leuven. Pour nous, c'est la grande inconnue. Et comme pour une collection, on a une petite excitation. Ah tiens, je l'avais pas celle là. Jamais vu. Aucune idée donc du niveau développé par cette équipe. Un point de repaire : ils ont terminé premiers du tournoi 100% Belges de Neerpelt en février. Ils doivent savoir jouer au monobasket…

Louvain, prépare-toi à nous accueillir, nous arrivons en fanfare. Le week-end se fait sacrément attendre, et l'expérience sera, je n'en doute pas enrichissante et fascinante !

Gingo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.