En ce week-end de pentecôte, se réunissaient à Forcalquier dans les Alpes de Haute-Provence tous les adeptes de la roue unique passionnés par la rencontre festive et non-compétitive organisée pour la dixième fois par l'association Roue Libre. Dix. 10. Un anniversaire parfait à tout point de vue, un grand week-end de monocycle et de fiesta !

Organiser une convention, c'est du travail. Organiser dix conventions, c'est de la passion ! Yvon, Max, Jeff et l'ensemble de l'équipe de Roue Libre ont une fois de plus démontré que pour faire un super week-end sportivo-ludico festif, il y a un savoir-faire à Forcalquier. Alors quand en prime la météo se met de leur côté, nous avons un week-end parfait !

Tout cela a commencé tranquillement avec l'accueil du vendredi. Pour les plus courageux, un hockey à monocycle est rapidement lancé par les Cycl'Hops, venus en masse à l'événement. De quoi bien préparé les jambes pour le week-end qui s'annonce.


Photo de Xavier Le Quesne

Le samedi, place aux jeux. Béret, épervier, guidage les yeux bandés, tir à la corde, ou encore course en sac. Les plus grand comme les plus petits y trouvent leur compte. Chacun prend son temps, joue, papote, profite.


Photo de Xavier Le Quesne

Voici enfin l'heure du grand jeu dans la ville historique de Forcalquier. Les dix commandements du monocycliste. Tu ne tricheras point (qui a parlé de vélo) ! Tu rouleras sur l'eau (ça rappellera quelque chose aux plus anciens), Honore ton Zippedy, ou encore tu ne convoiteras pas le monocycle de ton voisin. Chaque équipe doit peu à peu mettre en scène les commandements et rapporter de précieuses vidéos aux organisateurs. Nul doute que l'on aura de bien belles images de tout cela ! Enfin, le commandement le plus attendu tombe : tu feras un pélerinage à la citadelle ! Les équipes se mettent en marche, et après avoir tourné une dernière vidéo pour respecter ce commandement, profitent à la fois de la vue sur l'ensemble du pays et de l'apéro partagé par petits et grands.


Photo de Xavier Le Quesne

On redescend et après le repas, on se dirige vers la place centrale pour un petit bal mélangeant monocyclistes dansants et piétons, également dansants. Un beau concert, avec un groupe qui jouera des morceaux variés et appréciés.


Photo de Xavier Le Quesne

Le lendemain, réveil tranquille. Les plus courageux profiteront de cette matinée de liberté pour gravir à monocycle la montagne de Lure au départ de Forcalquier. D'autres préfèrent improviser de nouveau un hockey dans la grande salle de sport. Mais voici 13h30, le moment tant attendu du week-end. Nous nous dirigeons vers le car qui nous attend pour nous emmener en haut de la belle, la grande, la terrible, la féline, la sauvage, la montagne de Lure !


Photo de Xavier Le Quesne

Petite pause au sommet, et c'est parti pour la descente ! Comme d'habitude, nous profitons énormément de cette balade splendide. Ca commence par des pierriers arides et raides, puis on poursuit avec de l'herbe. Voici ensuite l'entrée dans le sous bois, et le mélange de roches et de feuilles qui mène jusqu'à la chapelle ! Le temps de trinquer à cette dixième édition, et nous voici repartis sur un génial petit chemin qui serpente sur la deuxième partie de descente. Cailloux, sous bois, terre, racine : il y en a pour tous les goûts ! Voici enfin Saint-Etienne-les-Orgues. Une petite pensée pour Colombine, première blessée de la montagne en dix éditions. Remets-toi bien ! Les premiers arrivés acclament les suivants. Treize kilomètres pour 1200m de dénivelé, la montagne de Lure reste vraiment un rendez-vous unique du monocycle en France.

Retour à Forcalquier ! La soirée s'annonce d'autant plus belle qu'elle commence par un tajine exceptionnel, merci à Gaby la cuisinière et à toutes les petites mains qui l'ont aidée dans sa tâche. Nous entrons dans le châpiteau. Un peu de magie, un peu de jonglage chapeau, et voici déjà Ceux Qui Roulent Debout. Max, Yvon et Jeff en jettent dans leur peignoir, lunettes de soleil vissées sur le nez. C'est dans cette tenue qu'ils ouvriront le champagne pour fêter officiellement cette dixième édition ! De splendides gâteaux ont également été confectionnés pour l'occasion, notamment un monocycle géant en chocolat et une tarte au citron de 1m50 de diamètre ! Joyeux anniversaire Y'a du jeu dans ta roue, longue vie à toi !


Yvon, Max et Jeff, les organisateurs. Photo de Xavier Le Quesne

La fête se poursuit avec le concert. Les Rasta Mitsouko ont une particularité marquante : le chanteur n'est nul autre que Yoggi, personnalité historique du monocycle, et de la convention. Le groupe profite pleinement de la soirée, et entraîne le public dans l'ambiance festive d'anniversaire.

Aaaaaah Y'a du jeu dans ta roue. tu restes une convention unique dans le calendrier du moncycle. Pas assez considérée. Tu te fais marcher dessus par tous ces tournois de basket, CFM, et autres interclubs d'athlétisme. Pourtant, si tous ces jeunes avides de se mesurer sur leur monocycle venaient te rendre visite ne serait-ce qu'une fois, nul doute qu'ils y trouveraient également leur compte. Car tu es attachante, intense, bref, nous t'aimons.

Félicitations, merci et bravo à l'organisation pour ces dix éditions de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.